ALG - Yahia : « Beaucoup de nations arabes auraient préféré voir l’Egypte au Mondial » (EXCLU)

Francois Duchateau, journaliste à Goal.com Allemagne, s’est longuement entretenu avec le défenseur international algérien de Bochum Antar Yahia. Voici la dernière partie des confidences de celui qui avait qualifié les Fennecs pour la Coupe du Monde Africaine avec son fameux coup de patte à Khartoum.

Goal.com : Dans le monde arabe, on dit souvent que la plus grande faiblesse de l’Algerie c’est sa défense. Vous confirmez ?

Antar Yahia : Vous savez, plusieurs nations arabes auraient aimé voir l’Egypte plutôt que nous au Mondial. Avec le Ghana et la Côte d’Ivoire, nous sommes l’équipe qui a le moins concédé de buts en éliminatoires de la CAN. Alors je ne comprends pas ces critiques.

Goal.com : Il est vrai que vous avez quelques très bons défenseurs à vos cotés.


Antar Yahia : Oui comme Madjid Bougherra, qui jouera sans doute l’an prochain pour le Barça.

Goal.com : Avec qui partagez vous la meilleure relation chez les Fennecs ?

Antar Yahia : Vous savez, nous ne sommes pas seulement des collègues, mais aussi des amis. Nous avons passé 5 semaines ensemble et le temps a passé très vite. Normalement vous voulez rentrer chez vous après un camp d’entrainement, mais nous nous voulions rester ensemble. L’esprit d’équipe est important car sans lui vous pouvez chuter et perdre des matchs.

Goal.com : Vous avez vécu des émeutes en Egypte et il y a eu l’incident avec le Togo. Avez-vous peur pour votre sécurité en Afrique du Sud ?


Antar Yahia : Ce que nous avons-vu en Egypte et au Togo était de la pure violence et n’avait rien à voir avec le football. Je ne m’attends pas à ce que de telles choses se reproduisent en Afrique du Sud. La sécurité sera surement meilleure que celle entrevue en Angola. Nous pouvons seulement espérer que ce genre de choses n’arrive plus dans le futur.

Goal.com : Vous avez marqué un but qui a qualifié l’Algérie pour le Mondial, et qui vous a octroyé le titre de meilleur footballeur arabe de l’année. Vous serez donc certainement titulaire en Afrique du Sud et ce même si votre situation à Bochum ne change pas. Allez-vous tenter de regagner votre place au sein du club allemand ?

Antar Yahia : J’étais dans une situation similaire après ma blessure la saison dernière et j’ai ensuite disputé une très bonne qualification pour le Mondial. Après la compétition sud-africaine je ferais un point car il sera peut-être temps de partir.

Goal.com : Des préférences justement pour un nouveau club ?


Antar Yahia : Il sera important pour moi que je m’y sente bien et que ce soit un pas vers l’avant.

Goal.com : Avez-vous déjà évoqué le sujet avec Bochum et ses dirigeants ou avec d’autres formations ?

Antar Yahia : Moi, tout ce qui m’intéresse c’est le foot. J’ai un agent qui s’occupe des choses hors-terrain.

Goal.com : Comment avez-vous atterri à l’Inter pendant votre jeunesse ?

Antar Yahia : Je faisais partie du centre de formation de Sochaux à l’époque et l’Inter m’a offert mon premier contrat professionnel. C’était Lippi le coach à l’époque et j’étais titulaire sous ses ordres. Mais il est parti après deux mois. Je n’étais plus titulaire et on m’a prêté à bastia où j’ai pu jouer davantage.

Goal.com : Lippi vous a comparé à Laurent Blanc je crois ?

Antar Yahia : Oui, il m’a dit que j’étais le même type de joueur que Blanc. C’était un grand compliment venant d’un si grand homme.

Goal.com : Pensez-vous que si Lippi était resté à l’Inter votre carrière aurait été différente.


Antar Yahia : Je ne sais pas... Tout ce que dieu fait à une raison et les choses deviennent ce qu’elles doivent devenir. Je suis satisfait de ce que Dieu m’a donné. Chaque athlète à des buts à accomplir et n’est, par nature, jamais vraiment satisfait. J’tais malheureux quand j’étais blessé et heureux quand je pouvais jouer. Vous pouvez avoir beaucoup d’objectifs dans la vie, mais le plus important est de ne pas trop regarder vers l’arrière.

Goal.com : Avez-vous gardé le contact avec des joueurs de l’Inter ?

Antar Yahia : Non.

Goal.com : Vous avez un partenariat avec MYspace qui porte sur la musique qu’écoutent les footballeurs. Seriez-vous un grand fan de musique ?


Antar Yahia : Oui j’écoute énormément de musique. rap, R'n'B, musique algérienne, house... La musique de mon pays me rend nostalgique. J’adore écouter certains titres dans ma voiture le matin. Certains titres peuvent vraiment vous motiver.

Goal.com : Vous allez aussi à des concerts ?


Antar Yahia : Je suis allé voir Lenny Kravitzil y a deux ans  et c’était une grande expérience.