Please update your Flash Player to view content.

Vous aimez ALGERIAFOOT, aidez nous à continuer

Find us on Facebook
Librairie Algeriafoot

J'M les Fennecs
boutique de l'ES Sétif

Visiteurs du monde
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
News

ENF:L.Agab,l'EN a les moyens de reussir

 

Coupe d’Afrique des nations de football féminin, Afrique du Sud 2010

Laetitia Agab (AS Saint Etienne) : Joueuse de l’EN 

Lorsqu’on voit Laetitia Agab, avec sa petite frimousse, son petit sourire Angélique qu’elle lance pour tromper sa timidité, on est loin, mais alors très loin de se douter, que cette jeune internationale Algérienne de vingt quatre ans, qui est titulaire indiscutable dans la défense du très célèbre club de première division Française de l’AS Saint Etienne, est une redoutable guerrière. Si l’on reproche souvent à certains joueur, ou là, en l’occurrence, à certaines joueuses, de ne pas se donner à fond, de ne pas « mouiller le maillot », Laetitia elle, les maillots sec, elle ne connait pas.

Laetitia Agab, même si elle évolue chez les « Verts » Stéphanois, est plus proche dans son style de jeu, de Madjid Bougherra, que du grand Rachid Mekhloufi. La conception du football pour Laetitia, c’est le « fighting spirit ». Si vous habitez dans la région Rhône Alpes, en France, faites un détour par le stade Léon Nautin, et vous verrez Laetitia Agab tacler, courir, se faire mal et se relever tout de suite,dépenser son énergie sans compter de la première seconde du match jusqu’au coup de sifflet final et cela dans un total fair play.

Il y a un deuxième stade cher au cœur de Laetitia Agab, le stade de Zeralda, que l’on appelle affectueusement chez nous : « le stade du 5 Juillet des filles », où elle défend les couleurs de l’Algérie depuis 2007.

Laetitia fait partie de la génération actuelle du football féminin Algérien qu’on qualifie de « génération dorée », tant elles ne nous ont rapporté que des satisfactions. Cette nouvelle génération des « ladies Fennec », celle des Bouhani, Boumrar, Sekouane, Boumrar, Hammou et autres Saoues, mi locales, mi expatriées, totalement décomplexée, qui a du prendre la relève, en 2006 après que la génération Naïma Laouadi, celle des pionnières, leur ai passé le flambeau , en se retirant après une victoire en coupe Arabe des nations, est en train d’entrer lentement mais surement dans le « Hall of fame » comme disent les Américain, le panthéon du sport Algérien.

Une coupe Arabe des Nations obtenue par les ainées, quatrième des derniers jeux Africains, une victoire en éliminatoires de coupe du monde 1-0 face au Nigeria, que l’on peut comparer en niveau, sur l’échiquier mondial, à l’argentine chez les garçons ,qualification à la Can 2006 et à la CAN 2010, obtenue , à l’exterieur, face à la Tunisie. Un palmares, qui ferait rougir pas mal d’équipes masculines, et obtenu avec trois dinars six sous, juste avec le cœur, l’envie et l’amour du pays. Le football féminin a ça de bien, c’est qu’il n’est pas encore contaminé par l’argent.

Mais Laetitia Agab, qui avait pourtant participé activement, à la dernière campagne éliminatoire, arrachée de haute lutte au stade El Menzah de Tunis, n’a pas fait le déplacement le 25 Octobre dernier, pour l’Afrique du sud pour participer avec ses collègue Fennec, à la CAN 2010, qui aura lieu du 29 octobre au 14 novembre 2010, terrassée dans son élan et sa générosité dans l’effort, par une hernie foudroyante. Elle qui rêvait d’honorer le maillot national en Afrique du Sud comme son modèle dans le métier, Karim Ziani, dont elle porte le numéro 15 fétiche en sélection, a du se contenter du bloc opératoire de son neurochirurgien, le docteur Huppert, le 13 octobre dernier.

 

 

Laetitia Agab : « Les filles ont les moyens de faire une grande CAN »

C’est une Laetitia Agab en pleine convalescence, au repos forcé, mais qui n’a, toutefois, rien perdu de son moral d’acier et de son esprit combattant, que nous avons eu au téléphone. Laetitia a gentiment accepté, de répondre à nos questions concernant, son état de santé, sa carrière personnelle, et bien sur de la participation à la CAN de ses collègues, leurs état d’esprit et bien sur les objectifs qu’elles se sont assignés dans cette compétition continentale.

Le Temps : Laetitia, la première question que j’ai envie de vous poser c’est, comment allez vous après avoir été opéré d’une hernie le 13 Octobre dernier ? 

Laetitia Agab : Sur le plan médical, tout s’est bien passé, je suis actuellement au repos total. Le 7 décembre inchallah, j’ai rendez vous avec mon neurochirurgien, qui, après m’avoir examiné, décidera d’après l’évolution et la cicatrisation de mon hernie, si il doit y avoir rééducation ou pas.

Le Temps : Une blessure, ça n’est jamais facile. Sur le plan moral, comment allez-vous ?

Laetitia Agab : En fait, c’est vrai que j’ai raté cette CAN à laquelle je rêvais de participer, de plus, pour une passionnée de football comme moi, souffrir d’une blessure qui va me tenir éloigné des terrains durant une longue période, c’est la « double peine ». Mais j’essaye de relativiser en me disant que c’est le destin qui l’a voulu ainsi et qu’il y a malheureusement, sur terre, plus malheureux que moi.

Le Temps : N’auriez vous pas pu vous faire opérer après la CAN ?

Laetitia Agab : Vous pensez bien que si j’avais pu, je l’aurais fait, mais honnêtement c’était impossible. Je n’arrivais plus à jouer, à courir, et rien que pour marcher d’un point à un autre je souffrais le martyr. De ce côté-là, pas de regrets.

Le Temps : Laetitia, sera t’elle toujours à l’ASSE l’année prochaine, ou avez-vous envie de voir autre chose ailleurs en France ou pourquoi pas à l’étranger ?

Laetitia Agab : Franchement, Saint Etienne c’est ma ville, et j’aime l’ASSE mais en ce moment, pour ne pas me faire mal, j’essaye même de ne pas penser au football, alors penser à un éventuel mercato… Ma préoccupation numéro un, est de me rétablir pour retrouver les terrains au plus vite.

Le Temps : Maintenant Laetitia, si vous le voulez bien, parlons un peu de l’équipe nationale. Avez-vous eu des nouvelles des joueuses récemment ?

Laetitia Agab : Et bien je dois vous avouer que depuis leur arrivée en Afrique du Sud, je suis sevrée de nouvelles. J’ai ma collègue et amie de l’AS Saint Etienne, qui est comme moi internationale, Safia Bengueddoudj, on s’est beaucoup parlé lorsqu’elles étaient en stage en Algérie, même lors de leur préparation en France, mais depuis leur décollage pour Johannesburg, je n’ai plus de nouvelles.

Le Temps : Le sélectionneur, Azzedine Chih s’est tracé comme objectif, d’atteindre les demi finales, qu’en pensez vous ?

Laetitia Agab : Il ya trois ans, lorsque j’ai débuté avec les Vertes, je vous aurait répondu que cette objectif était irréalisable, mais aujourd’hui, je vous réponds franchement qu’elles en sont réellement capable.

Le Temps : Le niveau s’est il resserré ?

Laetitia Agab : Effectivement, le niveau Africain s’est resserré, mais le nivellement ne s’est pas fait par le bas, mais heureusement, par le haut. Autrefois, les équipes d’Afrique Subsahariennes avaient dix ans d’avances sur les équipes d’Afrique du nord, aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Nous avons progressé à pas de géants, dans tous les domaines, sous l’influence d’entraîneurs comme Azzedine Chih, qui ont en quelque sorte « professionnalisé » le football féminin et les résultats ont suivi.

Moi qui suis en équipe d’Algérie depuis 2007, je peux vous assurer, que l’évolution, je l’ai senti. Il n’y a qu’à regarder nos stages de préparation, où nous sommes dans des conditions idéales pour travailler, dans des hôtels avec toutes les infrastructures et les outils de récupération nécessaires. Pour préparer le match face à la Tunisie, nous nous sommes préparé en Turquie, dans le même hôtel où s’étaient préparé les garçons A’.

Regardez la double confrontation qui nous a opposée aux Tunisiennes, sur le terrain, c’était du football. Des deux côtés, il y avait du placement, de la construction, de la tactique et c’était plaisant à jouer sur le terrain. Même les spectateurs ont du se régaler en regardant du football bien léché.

Le Temps : Justement, concernant le sélectionneur national, Azzedine Chih, même s’il fait du bon travail, ne trouvez vous pas qu’en maintenant le « black out total » autour des filles, il nui à la popularité de votre sport ? Car même lorsque les Fennecs garçon jouaient une place au mondial, à Khartoum, ils avaient le droit de répondre aux questions de la presse nationale

Laetitia Agab : En fait, Azzedine ne fait pas cela pour embêter la presse. C’est un entraîneur très protecteur, qui nous a toujours protégé des médias et de tout ce qui ne concernait pas notre objectif principal, le match ou la compétition à laquelle nous allions participer.

Le Temps : Oui mais lui, est omniprésent dans les médias ces derniers jours, alors que les principales actrices, les joueuses, ont interdiction totale de répondre à la presse durant toute la CAN sous peine d’exclusion. Qu’en pensez-vous ?

Laetitia Agab : En fait, moi qui le connait bien, je peux vous assurer qu’il n’ya aucune intention malveillante d’Azzedine. Ce n’est pas pour tirer la couverture vers lui, loin de là, son but est de protéger la concentration des joueuses et empêcher qu’elles ne se dispersent. Il utilise un peu, la technique de Mourinho, en cristallisant tout sur lui, pendant que ses joueuses ont la paix.

Le Temps :  Le problème, pour en finir, c’est que contrairement aux garçon, qui n’ont pas besoin de promo pour faire connaitre leur sport, pour le football féminin Algérien, cette qualification à la CAN, c’était l’occasion d’une campagne médiatique providentielle pour donner envie aux petites filles, de faire du football et montrer au monde qu’en Algérie aussi les filles jouent au football et le font bien ! Non ?

Laetitia Agab : Vu sous cet angle là, il est évident que notre sport a besoin d’être médiatiser pour progresser. Mais concernant notre coach, lui il ne se préoccupe pas de ce volet là des choses. Pour lui, garçon ou fille, c’est pareil, c’est un compétiteur, il veut gagner, il a des objectifs et il se donne tous les moyens pour les atteindre même si ça doit nuire à son image.

Le Temps : Quel est votre pronostique, concernant la participation Algérienne à cette CAN ?

Laetitia Agab : Honnêtement, moi je pense que les demi finale c’est largement à notre portée. Nous avons un groupe de qualité, avec des filles qui peuvent amener le danger et marquer à la fois de près, et de loin, à tout instant. Nous avons  une profondeur de banc, que nous n’avons jamais eu dans le passé et une très bonne préparation. De quoi être optimiste vous ne trouvez pas ?

Le Temps :  Un dernier message ?

Laetitia Agab : Je voudrais remercier votre journal de parler du football féminin, remercier aussi le public Algérien, qui vient si nombreux lorsque nous jouons à domicile. Un merveilleux public, qui rend jalouses, nos amies internationales Françaises qui jouent des Euros et des matchs de Ligue des Champions, dans des stades quasi vides. Et bien sur allez les filles, honorez l’Algérie.

Interview réalisée par Mohamed Bouguerra


 

ENF:Les Fennecs à Johannesbourg

 

La sélection algérienne féminine de football est arrivée lundi matin à Johannesburg (Afrique du Sud) où elle prendra part à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, prévue du 29 octobre au 14 novembre 2010.


Les joueuses d’Azzeddine Chih, qui sont hébergées au Garden Court de Johannesburg, ont effectué lundi en fin d’après midi une séance de décrassage.


Forte de 30 personnes dont 21 joueuses, la délégation algérienne a quitté Alger, dimanche après midi, après un ultime stage de deux jours à Alger.

Lors de la CAN-2010, l'Algérie qui est à sa troisième participation après les éditions de 2004 et 2006, évoluera dans le groupe B en compagnie de la Guinée-Equatoriale (tenante du titre), Ghana et du Cameroun.


Le groupe A est composé de l'Afrique du Sud, pays hôte, du Nigeria, quintuple champion d'Afrique, de la Tanzanie, dont c'est la première participation, et du Mali.

 

A l'issue du 1er tour, les deux premiers de chaque groupe, se qualifieront pour les demi-finales.


La compétition aura pour cadre le Sinaba Stadium de Daveyton et le Makhlong Stadium de Tembisa, deux villes situées dans la province du Gauteng (qui est également celle de Johannesburg).


Le vainqueur de cette nouvelle édition et le finaliste représenteront l'Afrique lors de la prochaine coupe du Monde, prévue en Allemagne du 26 juin au 17 juillet 2011.



Programme des rencontres de la sélection nationale:


2 novembre à 15h30 à Sinaba: Algérie- Ghana
5 novembre à 11h00 à Sinaba: Guinée Equatoriale- Algérie
8 novembre à 15h30 à Makhulong: Cameroun- Algérie.

Liste des joueuses convoquées :

Noms et Prénoms Clubs OBS
01 YAHI  Farida ASE. Alger centre
02 DELHOUM  Sabrina ASE. Alger centre
03 FEDOUL  Nadjet
ASE. Alger centre
04 HALEY  Amina ASE. Alger centre U20
05 SADOU  Habiba Affak de Relizane
06 MOUSSAOUI  Sabrina Affak de Relizane
07 REZIG Nassira Affak de Relizane
08 MAATOUK  Leila Affak de Relizane
09 SEKOUANE  Fatma Affak de Relizane
10 BOUHENI .Benziane.  Naima Affak de Relizane
11 IMLOUL  Nabila FC.Béjaia
12 BENATIA   Yasmina COSTiaret
13 HOUHECHE  Mounia CLT.Belouizdad U20
14 HAMOU MAAMAR  Nora
Montpellier HSC   (France)

15 BENGUEDDOUDJ  Safia AS.St Etienne   (France)
16 MEFTAH  SAOUES  Sabbah Rodez.Aveyron   (France)
17 ZERROUKI  Dalila Claix Football  (France)
18 BOUMRAR  Lilia COM.Bagneux   (France)
19 MEFLAH  Leila
COM.Bagneux   (France)
20 MIRAOUI  Lydia L’Estartit UE. (Espagne)
21 OUADAH  Isma Abu Dhabi FC  (EAU)

 

ENF-CAN 2010: Départ pour l'Af. du Sud

 

 

L'EN féminine se déplacera cet après-midi (15h30) à Johannesburg pour prendre part à la CAN 2010 qu'organisera l'Afrique du Sud du 29 octobre au 14 novembre. 

Les Vertes, qui en sont à leur troisième participation à cette CAN, vont entrer en lice le 2 novembre face aux Ghanéennes avant d'en découdre trois jours plus tard avec les championnes d'Afrique en titre, les Equato-Guinéennes. «On est tombés dans un groupe des plus difficiles, en présence de la Guinée équatoriale, du Ghana et du Cameroun, mais nos joueuses ont envie de créer la surprise et se qualifier pour le second tour.

Je pense qu'il y aura des surprises dans ce groupe et dans la compétition en général», dira l'entraîneur national Azeddine Chih. "On s'est bien préparés pour cette CAN. Les stages effectués à Tikdjda et en France ont été très bénéfiques", a ajouté le driver des Vertes.     


 

ENF CAN 2010:Un stage en France positif

 

Championnat d'Afrique CAN-2010 (dames): le stage de France, riche en enseignements

Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football (dames), Azzedine Chih, a estimé vendredi que l'Algérie a effectué un stage "très bénéfique" à Nîmes (sud de la France), en vue du 7è championnat d'Afrique des nations CAN-2010 prévu en Afrique du Sud du 31 octobre au 14 novembre prochain. "J'estime que ce stage était riche en enseignements pour les joueuses qui se sont bien comportées notamment lors des trois matches amicaux disputés sur place. Je peux avancer que nous nous sommes bien préparés pour ce rendez-vous continental", a indiqué le sélectionneur national à la radio Chaîne 3.    


 

ENF:l'Algérie bat La Véore (France) 2-1

 

La sélection algérienne dames de football a battu la formation française de La Véore, leader de la D2 française (2-1), en match amical disputé à Beaucaire (France), dans le cadre de la préparation des Algériennes pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2010 en Afrique du Sud. Les deux buts algériens ont été inscrits par Zerrouki et Bouhenni. L'équipe algérienne dirigée par Azzedine Chih, a disputé auparavant deux autres matches amicaux en France. Le premier face à Montpellier (2-2) et le second face à Monteux Vaucluse (2-0). Le stage en France qui prend fin ce mercredi a été "bénéfique sur tous les plans", selon le sélectionneur national, qui affirme que "tous les moyens ont été mis en place" pour la réussite de ce dernier regroupement avant le départ en Afrique du Sud prévu le 24 octobre.
Lors de la CAN-2010 en Afrique du Sud l'Algérie évoluera dans le groupe B aux cotés du Ghana, la Guinée Equatoriale (tenante du titre) et le Cameroun.

 

Programme des rencontres de la sélection nationale:

 

 

  • 2 novembre à 15h30 à Sinaba: Algérie- Ghana

     

  • 5 novembre à 11h00 à Sinaba: Guinée Equatoriale- Algérie

     

  • 8 novembre à 15h30 à Makhulong: Cameroun- Algérie.

 
Début Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 11
Derniers articles
  • > La FAF privilègie la clinique ASPETAR
  • > Yannis Tafer retrouve Lyon ce soir
  • > FEGHOULI Ballon de Plomb ???
  • > Daniel Brückner inquiète Paderborn
  • > Zarabi ou Bouzid à la place de Halliche?
  • > ISMAEL BOUZID atomise Aberdeen
  • > Habib Bellaid: interview
  • > Du grand Zarabi face à Istres
  • > Carl Medjani vs Jan Koller
  • > BOUDEBOUZ répond aux fans (vidéo)
  • > Tottenham : Un œil sur Boudebouz
  • > L1: L" ASO prend les commandes
  • > L'Algérie capable d'organiser un mondial
  • > DROGBA, ETO'O, ASAMOAH ...
  • > L1: Résultats de la 11è journée
  • > Mansour Boutabout aux Rangers ?
  • > Arles:Ghilas de retour, Bouazza blessé
  • > UNAF (FINALE ALLER) / CA-MCA (2-0) :‎
  • > L1: le MCO et le CABBA se rebiffent
  • > Une école de football à El Harrach
  • > UNAF:Le MCA en quête d’exploit a tunis
  • > Algeriafoot d'or: Le Buteur en parle
  • > Algeriafoot d'or: l'Album photo complet
  • > BOUDEBOUZ, ALGERIAFOOT D’OR 2010
  • > Algeriafoot d'or: BEUR TV en parle
  • > Julien Gerbi (Alg): Inchallah la formule 1
  • > Algeriafoot d'or:l'Est Républicain en parle
  • > Algeriafoot d'or: Le soir d'Algérie en parle
  • > Algeriafoot d'or: MARACANA en parle
  • > Algeriafoot d'or: AL FADJR en parle

BtnBeurFM